Commencée avec l'épidémie de Covid et le deuil, c'est une mosaïque sciemment inspirée du mythe de Chaos. 

Fruit de la tristesse, de l'inertie et du désarroi, délaissée, reprise, elle est enfin terminée.

Parce que, comme l'a dit Gilles Deleuze, "CREER, c’est résister à ce qui entend contrôler nos vies".

Cette mosaïque sera présentée à la Biennale d'Hazebrouck en novembre 2021.

  

1kaos FIN détouré vertical3pm